img_0920

Le moteur Stirling, souvent appelé moteur à air chaud, est un moteur à combustion externe ; il est capable de tourner grâce à la différence de température entre une source chaude et une source froide situées à l'extérieur du moteur. C'est le même principe que pour un moteur à vapeur, sauf que le moteur Stirling n'utilise ni eau ni vapeur mais uniquement un gaz, le plus souvent, l'air.

stirling1_002.divx
Vidéo en fonctionnement du moteur Stirling construit par Energie Verte. Nécessite le DivX Player.

Les moteurs Stirling ont un rendement potentiellement bon (les meilleurs atteignent 45%). On peut les utiliser pour la cogénération d'eau chaude et d'électricité, par exemple. Ils sont silencieux, nécessitent peu d'entretien, et ils sont propres car la combustion externe permet non seulement d'utiliser une large palette de carburants, mais aussi parce qu'une combustion externe est plus facilement maîtrisable pour obtenir une combustion complète ne dégageant que de l'eau et du CO2. Mais à puissance égale, il sont plus encombrants que les moteurs à combustion interne, car ils nécessitent une grande surface pour le radiateur de refroidissement, qui constitue la source froide.

Le principe de fonctionnement d'un moteur Stirling est la dilatation des gaz portés à haute température. Un cylindre comporte à une extrémité une surface chaude, et à l'autre extrémité une surface froide. Un pièce appelée déplaceur permet comme son nom l'indique, de déplacer le gaz contenu dans le cylindre pour l'amener soit en contact avec la source chaude, soit soit en contact avec la source froide. Chauffé le gaz se dilatte et pousse le piston moteur ; refroidi, le gaz se contracte et le piston moteur revient en position.

Energie verte a construit un modèle de moteur Stirling ; il tourne grâce à la chaleur d'une simple bougie. Il est construit essentiellement avec des matériaux de récupération, et n'a nécessité aucun outillage lourd tel qu'un tour ou une fraiseuse. Il est possible de réaliser des moteurs Stirling à faible différence de température ; ceux ci sont capables de tourner grâce à la chaleur de la main, au froid créé par l'évaporation de l'eau, ou encore  à l'énergie solaire.